Immobilier
Décryptage

Parking : le nouvel eldorado foncier ?

par La rédaction - le 02/11/2019

Placement immobilier performant, le parking séduit y compris en région. Zoom sur ce marché porteur dit de la petite pierre.

Décorrélé du marché de la pierre classique, le marché dit de la petite pierre, même s’il est en croissance régulière, reste accessible y compris dans la capitale. Cette stabilité participe de son attractivité.

Un marché porteur

Il faut compter en moyenne 36.000 euros pour acheter un emplacement de parking dans la capitale, les prix pouvant varier de 50.000 euros pour le très convoité 5ème arrondissement à moins de 20.000 euros dans le 13ème arrondissement d’après les chiffres de la dernière édition  du Baromètre annuel de l’immobilier de parking réalisé par le site Monsieur Parking.

En petite couronne, les prix sont également tirés vers le haut. A Neuilly-sur-Seine et Levallois-Perret, les places de parking se négocient respectivement à un prix moyen de 26.500 euros et 23.000 euros.

Dans les 10 plus grandes villes de France, le tarif moyen se situe aux alentours de 22.500 euros. A Nice deuxième ville plus chère après Paris, les places de parking se négocient en moyenne à 34.000 euros.

La rentabilité est au rendez-vous

Pour un investisseur, un parking constitue un achat vite très rentable. En effet, les taux de rentabilité brut sont très attractifs : plus de +5% en moyenne dans les grandes agglomérations françaises et jusqu’à plus de 6,5 % dans certaines zones franciliennes, d’après le Baromètre annuel de l’immobilier de parking.

Ces performances ont de quoi séduire plus d’un candidat à l’achat, notamment les primo-accédants. En effet, la rentabilité brute d’un investissement dans un bien immobilier classique laquelle se situe plus volontiers (aux alentours de 4 ou 5%).

Ces bons résultats se retrouvent dans tout l’hexagone. Au palmarès des résultats, Marseille domine, devant Montpellier et Paris qui occupe la troisième place du classement.

De réels atouts

Selon une étude du réseau immobilier Guy Hoquet de janvier 2018, en matière de biens de petite surface, il est bien plus rentable d’acheter un parking qu’une chambre de bonne. La mise de départ est nettement moins importante alors même que les prix des parkings ont bondi de +30 % en une décennie.

En outre, ce type de bien ne nécessite quasiment aucun équipement ni de travaux à réaliser. Avec une mise moyenne de départ de 24.781 euros et un loyer annuel de 1.435 euros, un parking affiche une rentabilité brute de 5,79%. Pour une chambre de bonne, l’investissement initial se chiffre quant à lui en moyenne à 12.750 euros. Le loyer annuel est également beaucoup plus élevé : environ  6.386 euros de loyers annuels, soit un rendement brut de 5,29 %. A ce match là, le parking l’emporte haut la main.

La rédaction

Voir tous ses articles

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Parangon Patrimoine et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte