Immobilier
Actus

Pari gagnant pour la pierre-papier ?

par La rédaction - le 23/09/2019

Avec une collecte en hausse, l’année 2019 devrait constituer un cru historique pour les SCPI.  Après une baisse significative de performance en 2018, les OPCI Grand Public reprennent de la vigueur.

La pierre-papier reste très prisée par les investisseurs. L’environnement de taux bas favorable à l’investissement dans la pierre bénéficie également aux fonds d’investissement en immobilier. Les performances négatives des marchés actions en 2018 conduisent également les investisseurs à privilégier la pierre comme valeur refuge. La pierre-papier bénéficie de ce phénomène d’attraction exercé par l’immobilier.

Les fonds d’investissement en immobilier plébiscités

Sans surprise les résultats de la collecte publiés début septembre 2019 sont très positifs. Au cours du premier semestre 2019, les SCPI ont collecté un total inédit de 4,3 milliards d’euros, une collecte progression de 78 % par rapport au premier semestre 2018.

Les souscriptions nettes des 18 OPCI Grand Public ont quant à elles atteint 1,23 milliard d’euros au cours des six premiers mois de l’exercice 2019, une progression de 9%, par rapport au 1ersemestre 2018. Au total, la collecte nette cumulée pour ces fonds d’investissement en immobilier a atteint 5,5 milliards d’euros au cours du 1ersemestre 2019.

Capitalisation en hausse

Au 30 juin 2019, la capitalisation des SCPI atteignait les 60,3 milliards d’euros. La capitalisation des SCPI Immobilier d’entreprise s’élève quant à elle à 56,4 milliards d’euros au 30 juin 2019, soit une hausse de 15% en un an. A la même date, l’actif net des OPCI Grand Public s’élevait à 16,6 milliards d’euros, soit une hausse de 17 % en un an.

La capitalisation cumulée de ces deux grandes catégories de fonds immobiliers non cotés destinés aux particuliers s’élevait à 70,5 milliards d’euros au 31 décembre 2018, soit une progression de 9 % sur les six derniers mois de l’année 2018.

Diversification des portefeuilles

Très actives sur le marché de l’investissement, les sociétés de gestion ont poursuivi la diversification de leur portefeuille en accompagnant le développement des territoires. Au cours du premier semestre, les SCPI ont réalisé un total de 3,6 milliards d’euros d’acquisitions, orientées principalement vers les bureaux (62%), les locaux commerciaux (11%), et l’hôtellerie (7%), d’abord en l’Ile-de-France (47%, dont 16% à Paris) puis à l’étranger (34%, dont la moitié à destination de l’Allemagne) et en régions (19%). Les 568 millions d’euros de cessions réalisées ont concerné essentiellement des bureaux franciliens situés en dehors de Paris (59%).

Performances

Les performances des fonds immobiliers non cotés expliquent l’intérêt actuel des épargnants pour cette catégorie de placement.
L’an dernier les OPCI ont affiché des performances très décevantes, en raison du repli des marchés action (0,8 %). Mais cette année, la bonne tenue de l’immobilier côté européen qui a progressé de +14,8 % au premier trimestre 2019 a soutenu le rebond de la performance des OPCI Grand Public dont la performance globale à un an est calculée à 2,5 % sur un an au 30 juin 2019 par l’Association Française des Sociétés de Placement Immobilier. En 2018, les SCPI ont su maintenir un taux de rendement attractif de 4,35 %.  Au 30 juin 2019, le taux de distribution annualisé de l’indice EDHEC IEIF Immobilier d’entreprise France a progressé pour s’élever à 4,52%.

La rédaction

Voir tous ses articles

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Parangon Patrimoine et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte