Succession
Dossier

Un investissement toujours plébiscité

par La rédaction - le 28/08/2019

Avec 1750 milliards d’euros d’encours, 54 millions de contrats et 38 millions de bénéficiaires, l’assurance-vie reste le placement privilégié des épargnants français.

Au premier semestre 2019, la collecte nette, différence entre retraits et dépôts s’est établie à 2,6 milliards d’euros. Au total le montant des cotisations collectées s’élève à 74 milliards d’euros pour les six premiers mois de l’année, une performance très satisfaisante pour la Fédération Française de l’Assurance (FFA) qui vient de présenter ces chiffres.

Collecte en hausse

Dans un environnement économique et financier incertain, marqué par une baisse de la croissance du PIB (1,5 %, après 2,3 % en 2017) et une stabilité globale des placements financiers des ménages, l’assurance-vie séduit les investisseurs. Pour preuve : en 2018, la collecte nette de l’assurance-vie s’est établie à 22,4 milliards d’euros, en très net progrès par rapport à 2017 (8,3 milliards d’euros). Un véritable plébiscite pour un produit qui offre un grand nombre de possibilité d’ingénierie patrimoniale tout en bénéficiant d’un cadre juridique et fiscal qui reste favorable.

La montée des unités de comptes

En termes de volume de souscription, l’année 2018 s’est illustrée comme une année record pour les unités de compte, avec 39,5 milliards d’euros de cotisations collectées, un chiffre jamais atteint.

Au premier semestre 2019, les versements sur les supports en unités de comptes représentent 17,4 milliards d’euros, soit 24 % du total des cotisations. En juin, ils ont représenté 31 % de la collecte nette, une très bonne performance même si les fonds euros continuent de séduire massivement, les investisseurs préférant la sécurité au rendement. En effet, si les unités de comptes offrent de réelles opportunités de diversification,  contrairement aux fonds euros, ces supports ne garantissent pas le capital versé et leur valeur est soumise aux fluctuations des marchés financiers à la hausse comme à la baisse.

Rendement en berne ?

En 2018, les performances des fonds en euros étaient annoncées à la baisse. D’après la FFA, le rendement moyen est resté en réalité identique à celui de l’année 2017 à 1,8% et très stable par rapport à 2016 (1,9%). Les spécialistes anticipent une relative diminution de rendement des fonds en euros en 2019.

En 2018, les performances ont été en revanche très décevantes pour les unités de compte, avec une performance moyenne de -8,9% contre +5,3% en 2017, due à un contexte boursier très défavorable.

 

 

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Parangon Patrimoine et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte