Placement
Décryptage

Marchés : bilan 2018 et perspective 2019

par La rédaction - le 05/02/2019

L’année 2018 s’achève sur une période de turbulence sur les marchés financiers. La quasi-totalité des classes d’actifs a dégagé des performances négatives. Si les perspectives pour 2019 incitent à la prudence, les potentiels de valorisation retrouvés sur les marchés actions  peuvent être attractifs pour les investisseurs.

L’année 2018 a été difficile pour les marchés financiers. Alors même que les perspectives pour l’année 2018 étaient très positives, la quasi-totalité des actifs a souffert. Tout avait pourtant bien commencé. Tirée par les Etats-Unis à 3,7%, la croissance mondiale était au plus haut. La zone euro quant à elle affichait son plus haut niveau depuis 2007, avant la crise financière.

Très vite, cependant, le conflit commercial sino-américain, l’attitude protectionniste des Etats-Unis, la remontée des risques politiques en Europe, avec le nouveau gouvernement de coalition italien ont suscité des inquiétudes sur les marchés et fait basculer la situation.

Des performances négatives généralisées
Dans ce contexte, la quasi-totalité des classes d’actifs a réalisé des performances négatives. Ces baisses enregistrées sur l’ensemble des actifs, font de l’année 2018 une année atypique. Il est rare en pratique que les actifs soient corrélés et se comportent tous de la même façon. Même des investissements défensifs comme les matières premières ont généré des performances négatives. Seuls les portefeuilles investis en pierre-papier et en fonds euros ont échappé au marasme et dégagé des résultats positifs.

Un net décrochage
Si les premiers signes d’inquiétude se sont manifestés dès février 2018, les épisodes de volatilité se sont succédés avec un point d’orgue au mois d’octobre. De façon générale, au dernier trimestre, les marchés ont traversé une phase de très fortes turbulences.  L’année 2018 s’est achevée sur des performances négatives.

À Paris, le CAC 40 a perdu 10,95%, sa plus mauvaise performance depuis 2011. En Allemagne, le Dax a plongé de 18,26%. Quant aux indices américains, positifs jusqu’au mois de décembre, ils ont fini l’année sur des performances négatives : -5% pour le Dow Jones et -4% pour le Nasdaq. Sur les marchés émergeants, comme en Chine, le phénomène a été très marqué. Le Shanghai index a perdu -26,37%.

Prudence pour 2019
Risque politique toujours présent, ralentissement de la croissance économique, réveil du risque volatilité,  pour 2019, les facteurs de risque ne manquent pas. Dans ce contexte, les investisseurs doivent faire preuve de prudence pour ce début d’année 2019. L’adage selon lequel « il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier » est plus vrai que jamais et construire une politique de diversification de son portefeuille s’avère essentiel.

Il est préconisé de sélectionner des investissements décorrélés afin de réduire le risque de volatilité du portefeuille et de limiter les éventuelles pertes de capital. A cet égard, outre les fonds euros, il est conseillé de privilégier des unités de compte qui offrent une large variété d’investissements, en terme de classe d’actifs, de secteurs d’activité, de devise, ou encore de zone géographique.

Il convient également de savoir saisir les opportunités, notamment sur les marchés actions dont les niveaux de valorisation sont redevenus attractifs en raison de la correction intervenue, en Europe et dans les pays émergents, qui pourraient être caractérisées par de forts niveaux de rebonds.

La rédaction

Voir tous ses articles

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Parangon Patrimoine et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte